Chaque éducateur « A l’écoute du chien » s’engage :

A mettre en application la méthode d'éducation Canine dont les fondements sont ceux de « Chien Libre » et à les respecter


Cet engagement implique :
 

  • de se baser sur l’idée de devenir un guide pour le chien (celui qui apprend, éduque et conduit) et non sur la notion de dominant/dominé.
  • de rechercher la coopération du chien plutôt que la soumission.
  • de ne pas éduquer un chien en l'absence de son maître.
  • de ne pas chercher à obtenir l’écoute du chien par du conditionnement et en exigeant des positions (assis, coucher…).
  • d’employer des invitations et non des ordres en utilisant des expressions simples et chaleureuses, « Tu viens me voir ? », « C'est bien viens me voir !», etc... (voir glossaire)
  • de s'interdire de travailler avec des moyens coercitifs (collier électrique, collier de force).
  • de s'interdire l'utilisation de leurres ou artifices (friandise ou objets : licols, kennel, jouets).
  • de respecter la culture canine (la communication, les interactions…).
  • d’initier les propriétaires de chiens à la pratique et la philosophie de cette méthode et aux connaissances de la culture canine et donc du langage canin. 
  • de se baser sur l’observation du chien et sur les interactions entre chiens dans son ensemble afin d’interpréter au mieux ses comportements.
  • d’amener les maîtres à  prendre conscience de notre gestuelle et de l’impact qu’elle a sur le chien. (voir article "renforcement")
  • de respecter une gestuelle plus compréhensible par le chien afin d’éviter les incohérences, les mauvais renforcements et d’améliorer la communication avec son chien.
  • d’amener le binôme à une écoute mutuelle, en prenant en compte les attentes du maître comme les attitudes ou comportement du chien, afin d’établir une relation saine et équilibrée.
  • de proposer des séances collectives sur terrain et/ou des balades en groupe (de tout âge et de toutes races) afin de parfaire la communication et la sociabilité du chien en lui permettant d’interagir avec ses congénères dans un cadre sécurisé (en présence de chiens régulateurs ou par le travail en longe).
  • pour le travail sur les appareils, de privilégier le rappel avant tout, la laisse ou la longe restant des outils pédagogiques et n'étant pas des moyens coercitifs pour forcer le chien à exécuter leurs passages.
  • de pratiquer la méthode avec une bonne maîtrise du matériel adéquat : longe de 15m avec manchon servant de frein (chambre à air ou autre dispositif adapté) et collier en cuir rond coulissant (ou équivalent).
  • de respecter le droit de l'animal qu'il serait amené à avoir sous sa responsabilité.
  • de travailler avec toutes races de chiens sans a priori et à privilégier la personnalité du chien plutôt que tout critère racial.
  • de toujours chercher à améliorer ses connaissances sur le comportement du chien et à faire évoluer la méthode en fonction des nouvelles observations et recherches faites sur le chien.

 

Pour connaître les conditions d’adhésion à la charte, contactez Nadine Chastang